Protéger nos jeunes des abus de pouvoirs

Sur le plan de l'éducation, rien ne va plus. Les enfants se voient imposer un nouveau régime autoritaire que n'ont pas connu les parents. La discipline à pris la place de l'éducation. Les rangs et les masques ont nui aux loisirs et aux apprentissages. Les abandons scolaires, les dépressions, les retards sociaux affectifs ont augmenté. La discrimination est maintenant courante et encouragée envers les jeunes non-injectés. Ils ne peuvent plus participer à certaines activités scolaires, ils sont exclus des fêtes et des graduations, et harcelés par le personnel ou les élèves sans que ne soit appliquées les règles élémentaires des politiques visant à protéger l'intégrité psychologique et physique de chacun d'eux. Des publicités illégales incitent les enfants aux injections. Les médias de masse propagent des informations fausses en culpabilisants les enfants les accusant de contaminer. Aussi. malgré leur très faible risque de contracter la COVID, nos petits ont été exposés aux traitements expérimentaux. Des parents contraints et divisés par des discours contradictoires ont pris des décisions regrettables pour leurs petits.

Ici, autant la science que l'amour doivent reprendre d'urgence leur place. Il est impératif de protéger ces petites personnes vulnérables.

À ce titre, Québec Intégrité s'engage à :

  1. Rétablir la primauté parentale et empêcher que des enfants aimés et soignés soient retirés d'une famille en raison du refus des injections expérimentales.
  2. Établir un salaire parental pour les familles choisissant la garde à la maison de leurs enfants de 4 ans et moins. Le salaire sera établi selon le nombre d'enfants de moins de 4 ans gardés à la maison.
  3. Appliquer la Loi visant à protéger les enfants de la publicité et des influences commerciales sur son territoire.
  4. Réviser les pratiques scolaires en matière de diffusion d'information médicale ou d'intervention médicale. 
  5. Bien que notre organisation soit ouverte à la différence, nous souhaitons légiférer afin que le choix d'un sexe différent, de modifications transhumanismes ou de modifications du corps physique autres que des améliorations esthétiques limitées (orthodontie, otoplastie, etc) requière la maturité avant d'être autorisés par le jeune avec son consentement éclairé.
  6. Créer un bureau d'évaluation indépendant de l'innocuité des médicaments pour le Québec malgré les avis d'Ottawa. Ce bureau aura pour mandat de retirer de la distribution de masse tous médicaments expérimentaux présentant un risque pour les enfants et les femmes enceintes. La loi sur la santé publique sera ajustée à cet effet.
  7. Imposer aux institutions scolaires une politique visant la non-discrimination envers les jeunes selon leur différence de race, de religion, d'orientation sexuelle, de statut médical (incluant les injections).
  8. Bâtir un programme de reprogrammation psychologique afin de libérer nos jeunes et de leur famille des peurs et phobies consolidées par la propagande de l'État et des grands pouvoirs depuis 2020.
  9. Bâtir un programme d'éducation au primaire et secondaire visant à enseigner les fondements scientifiques de l'alimentation et de santé naturelle et enseigner l'agriculture urbain, la vie communautaire, la conservation de la nature, la récupération, et les bases de la survie en forêt.
  10. Rétablir des critères de réussites scolaires favorisant l'esprit critique, et l'amélioration des compétences intellectuelles et des habiletés sociales chez nos jeunes.

Québec Intégrité place la famille, et les enfants au centre de ses préoccupations.