1- Réviser la loi sur la santé publique

Nous devons de toute urgence réviser la législation en matière de santé publique au Québec. Nous modifierons les articles de la loi 123, 124 et 125 qui menacent notre démocratie et contreviennent à la Charte canadienne des droits et libertés. Ces articles seront révisés en profondeur afin d’empêcher l'utilisation de la loi sur la santé publique à d’autres fins que celle pour laquelle elle a été prévue, soit pour permettre une réponse d'urgence extrême à une menace grave et réelle à la santé publique.

Nous abolirons dès notre arrivée au pouvoir l’ article de la loi 126 qui autorise la vaccination obligatoire et coercitive. De plus, nous abolirons, si elle est adoptée, la loi 28 qui prolonge sans cause l'urgence sanitaire et protège les élus de sanctions suite à l'abus de ces articles de la loi. (À ce sujet, nous partageons l'opinion de Me Claude Laferrière.)